Le mur

Le 10 mai 2008, le mur de soutènement d’une propriété située entre la sente de la Berluche et la rue de la gare s’est effondré sur la voirie communale.

Une fois les travaux de déblaiement réalisés, le propriétaire des lieux a fait procéder à la pause d’un étai par « les Charpentiers de Paris », afin de sécuriser la partie du mur restant. Ces mesures conservatoires ont permis de bloquer toute évolution des mouvements, cependant elles entraînent la neutralisation d’une moitié de la chaussée.

Photo du mur avant et après l'éffondrement

Les travaux qui doivent être réalisés n’incombent pas à la commune de La Frette puisqu’il s’agit d’une propriété privée.

Le propriétaire des lieux, qui doit donc faire exécuter les travaux, se trouve confronté à diverses difficultés, notamment celle de trouver une entreprise qui veuille bien les réaliser. En effet, les problèmes d’accès, dus à la hauteur et à l’étroitesse du terrain, ne permettent pas le travail au moyen de machines. Cela pose donc de gros problèmes de sécurité pour les salariés de l’entreprise qui devra intervenir.

Photo du mur avec l'étaieD’autre part, il est difficile d’estimer de façon précise le coût des travaux nécessaires.

La commune de La Frette a sollicité le tribunal administratif afin qu’une expertise soit réalisée sur les lieux. Outre diverses préconisations concernant la sécurisation du site, l’expert a conclu « qu’il n’existant pas de risques par rapport aux riverains suite au sinistre et aux travaux à entreprendre dans le futur ».

En Mai 2011, l’association Cadre de vie frettois est créée pour venir en aide à ce sinistré.

Un groupe de bénévoles frettois, composé notamment de professionnels du bâtiment est formé pour étudier des solutions techniques moins onéreuses. Des actions sont organisées pour récolter des fonds.

Une solution technique sera finalement trouvée début 2012 pour un montant estimé à environ 50000€.

Pour en savoir plus :

Lire  l’article “Val d’Oise matin”

Lire la fiche détaillées des actions menées