Le port de plaisance

Le projet de Marina et ses conséquences

Photo du projet de Marina à Cormeilles en ParisisLE PROJET

Un port de plaisance sur les quais de Seine à Cormeilles en Parisis avec 1 200 logements (…) dont 30 % de logements sociaux, un port de plaisance de 150 anneaux, des commerces et restaurants, un groupe scolaire de 12 classes, une crèche, une résidence pour seniors de 100 logements, un corridor écologique et des espaces verts, un passage sur les quais de la voie cyclable reliant Paris au Havre.

A l’horizon 2030, ce sera 3 000 nouveaux habitants, soit plus de 50% de la Frette-sur-Seine !

MAIS CE PROJET C’EST AUSSI
  • Des logements construits sur un site en grande partie inondable.
  • Ce projet aura un impact très conséquent sur le trafic routier : la moyenne de 6500 véhicules par jour passera au minimum à 8500 véhicules par jour soit une augmentation de 30 % du trafic routier le long des berges de la Seine.
    Visuel sur la Marina de Cormeilles en Parisis
  • Un impact qui se retrouvera sur des axes déjà saturés : l’A15, la RD392, les routes qui remontent des berges vers la RD392 à Cormeilles, La Frette et Herblay ainsi que sur le trafic ferroviaire lui-même complétement saturé.
  • Une détérioration de la qualité des promenades en bord de Seine due à ce surplus de trafic routier.
  • Le commissaire enquêteur a lui-même indiqué qu’à terme, il y aura un risque de ghettoïsation de ce secteur compte tenu de son éloignement des gares et de son enclavement avec une concentration de logements sociaux (la norme retenue de 30% de logements sociaux représente 360 logements sociaux concentrés au même endroit).
  • La route qui sera créée entre les bords de Seine et le plateau des Bois Rochefort aura une pente de 15% qui la rendra quasiment impraticable aux cyclistes même de bon niveau…
  • Un impact sur la préservation des sols et de l’environnement déraisonnable et non sans conséquence sur la faune et la flore.
DES ANOMALIES ET DES PERTURBATIONS déjà en début de chantier

Une des réserves du commissaire enquêteur concernant le PLU indiquait que la route directe d’accès au plateau et au centre-ville de Cormeilles en Parisis à partir du site des Berges de la Seine devait être ouverte à la circulation avant le début des travaux d’aménagement.

Mais, cette route n’est pas en service et les travaux d’aménagement ont déjà débuté entrainant la mise en sens unique des voies sur berge entre la Frette et Sartrouville et une circulation détournée dans des rues et en proximité d’écoles, mettant en plus en danger les plus jeunes.

En complément :

L’article du Parisien “La future marina de Cormeilles-en-Parisis, «un projet surdimensionné ?” du 27 septembre 2020

L’article de la Gazette “Cormeilles-en-Parisis. Marina : l’opposition réagit à son tour” du 24 septembre 2020 sur Actu.fr

L’article de la Gazette “À Cormeilles-en-Parisis, attendue ou contestée, la future marina fait (aussi) discorde” du 23 septembre 2020 sur Actu.fr

L’article du 16 mai 2019 sur le projet de Marina paru sur le site LeParisien.fr

L’article du 17 avril 2019 de La Gazette sur Actu.fr  “Une marina en projet sur les bords de Seine à la place de la cimenterie Lafarge”

 Télécharger le flyer “Marina de Cormeilles-en-Parisis : Un projet tentaculaire à proximité de notre village Frettois”

Share this...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter