Le terminal 4

Roissy : Le projet du terminal 4

En moyenne 430 avions PAR JOUR survolent La Frette sur Seine en période de vent d’est à une altitude moyenne de 1500 mètres (au lieu des 2500 mètres pour les jours de vent de l’ouest), le vent d’est souffle pendant les journées ensoleillés.

LES RISQUES

Le survol à basse altitude provoque des nuisances sonores très fortes, perturbe le sommeil des habitants et augmente considérablement la pollution de l’air.

Toutes ces nuisances dégradent le niveau de vie dans notre commune et font en sorte que les biens immobiliers perdent de leur valeur et sont plus difficiles à vendre.

LE PROJET DU TERMINAL 4 à Roissy

+ 38% d’avions, + 30% d’émissions d’oxyde d’azote, + 12% d’émissions de CO2 dans le cycle LTO, +11% de particules fines, hausse conséquente du niveau de bruit (informations ADVOCNAR).

Malgré la contestation du projet par les riverains et habitants survolés, le projet se poursuit sans aucune proposition alternative.

Même, si la période de pandémie de la COVID pourrait faire espérer un ciel plus calme dans les prochaines années, nous devons rester vigilants. Les projets ne sont pas annulés mais suspendus.

L’enfer c’est peut-être pour demain !

MOBILISONS-NOUS pour protéger notre cadre de vie et la valeur de nos biens en exigeant des solutions auprès de la DSNA (Direction générale de l’aviation civile) et de l’aéroport ROISSY CHARLES DE GAULLE et en soutenant des associations comme ADVOCNAR qui sont mobilisées aussi pour faire valoir des propositions de stabilisation du trafic et de réduction des nuisances aériennes.

ENSEMBLE NOUS SOMMES PLUS FORTS ! REJOIGNEZ-NOUS !

Télécharger notre flyer sur les nuisances provoquées par les avions à la Frette sur Seine

Share this...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter